Plomberie

Poser un lavabo ou une vasque, quelques procédures simples pour réaliser son installation sanitaire

Que ce soit pour poser un lavabo ou une vasque, les robinets doivent être protégés par des vannes d’arrêts. Ces dernières sont des robinets de va-et-vient qu’on peut couper sans toucher à toute l’installation sanitaire. Ensuite, on peut installer tranquillement toute la robinetterie. Si votre système n’a pas de vanne d’arrêt, il faudra couper l’alimentation d’eau principale. Les lavabos existent en deux types : avec ou sans colonne, celui avec une colonne est le plus utilisé parce qu’il permet de cacher le système d’évacuation. Le modèle sans colonne est adapté pour des systèmes qui possèdent déjà un support, toutefois cela risque d’être inesthétique, car la tuyauterie sera apparente.

Dans notre exemple, nous allons nous concentrer sur la pose d’un lavabo, mais les étapes sont presque identiques pour la pose d’une vasque. La première étape consiste à mesurer les dimensions de l’installation comme la hauteur du lavabo, sa longueur, le diamètre des raccords, etc. Notez les dimensions et les étapes concernant l’installation, il ne vous restera plus qu’à les suivre. Une fois que le lavabo sera fixé au mur, nous allons réaliser le système d’évacuation. Celui-ci peut être interne ou externe, chaque type a ses inconvénients et ses avantages, à vous de choisir selon vos besoins.

La préparation avant la pose du lavabo
Avant toute chose, coupez l’alimentation d’eau ou les vannes d’arrêts si elles existent. Il vous faudra également les outils suivants :

Un crayon
Une perceuse électrique ou une chignole
Un tournevis
Une clé à molette
Une pince universelle
Un niveau à bulle (pour vérifier l’alignement)
Du mastic
Une scie à ruban (si vous installez une vasque)
Munissez-vous également d’une combinaison et mettez des gants quand vous manipulez des équipements électriques. Pour que la circulation de l’eau soit optimale, celle-ci doit être en pente d’un centimètre par mètre. Utilisez des planches de bois ou un revêtement en plâtre temporaire pour protéger les alentours du lavabo. Vous pouvez également utiliser une peinture spéciale « salle de bain et cuisine » comme protection, mais la meilleure méthode consiste à utiliser des plaques de vinyle.

Le montage du lavabo
Dans le cas d’un modèle avec colonne, positionnez le lavabo sur son emplacement, et tracez les marques qui vont accueillir les supports de fixations. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, la colonne ne sert pas de pilier au lavabo, il sert uniquement à dissimuler la plomberie qui va passer en dessous. Les fixations peuvent dépendre du type de mur :

Dans le cas d’un mur en béton, utilisez des vis inoxydables et des chevilles en nylon.
Si c’est du plâtre, utilisez des chevilles avec des rondelles antirouille.
Si c’est un support creux comme des plaques de bois, il faut utiliser un produit spécial de fixation, il est vendu généralement en kit.
Une fois que les marques sont faites, vissez dessus les fixations. Vous pouvez utiliser la perceuse pour entamer légèrement le mur pour faciliter le vissage. Certains supports sont en console, c’est-à-dire que les deux fixations sont reliées par une barre métallique. Ensuite, posez le lavabo et vissez ce dernier sur les supports, il y a déjà des perforations prévu à cet effet dans le lavabo. Contrôlez l’alignement avec le niveau à bulle, sinon dévissez-le et recommencez l’opération. Le vissage peut être lâche jusqu’à ce que l’alignement soit parfait.

Installer le mécanisme d’évacuation
Dans le cas d’une évacuation externe, commencez par mettre du mastic autour du trou d’évacuation du lavabo. Posez la plaque de bonde, positionnez correctement le corps de la bonde et le fil d’étanchéité par le dessous et par le milieu. Posez la tige de levage sur le lavabo et positionnez la deuxième tirette dans l’ouverture de la bonde. Connectez les tirettes métalliques à l’aide de la jointure et vissez l’ensemble. Vous pouvez ensuite régler ce clapet pour augmenter ou diminuer le débit d’évacuation. L’installation de l’évacuation intégrée est presque similaire, sauf que celle-ci ne demande pas de tige métallique. Une fois que le plateau de bonde, le joint et le corps de bonde sont positionnés, il y a un bouchon qu’il faut visser avec le reste du système. On raccordera ensuite ce bouchon à l’alimentation d’eau avec un flexible.

Poser une vasque
Utilisez un contreplaqué si vous envisagez de réaliser vous même le support qui va accueillir la vasque. Le contreplaqué doit supporter un taux d’humidité élevé et il doit être étanche, il doit avoir au moins une épaisseur de 15 millimètres. Prenez la circonférence du lavabo, et utilisez-la pour découper le support. Ensuite, appliquez du mastic sur les bords de l’ouverture et de la vasque. Insérez doucement la vasque dans l’ouverture, ne forcez pas si la vasque n’entre pas entièrement, retirez-la et ajoutez du mastic sur la vasque pour faciliter son insertion. Le système d’évacuation est identique à celui d’un lavabo, aussi reportez-vous aux étapes précédentes pour son installation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.